Feeling & Exploring yoga, movement, dance Just Breath yoga, movement, dance Beautiful Sensuality yoga, movement, dance Your Body Know yoga, movement, dance Move with Creativity yoga, movement, dance

Blog

Qu’est ce que l’Embodied Yoga ?

“Welcome Home, welcome to your Body!”

Dans un monde dominé par l’esprit sans cesse stimulé et qui petit à petit nous déconnecte de notre corps, l’Embodied Yoga est une pratique qui fait la balance en nous reconnectant à nos propres sensations et en leur donnant la permission d’exister à travers le corps. Un savoir qui ne passe pas par l’intellect mais qui le repose, une guidance sensorielle qui active nos sens pour trouver de plus profonde connexion, c’est le yoga de l’incarnation, “Embodied Yoga” en anglais.

Une pratique qui, sans juger, nous installe dans le moment présent et “nous donne la permission” d’explorer sans que le but premier soit de chercher à aller plus loin ou vouloir faire mieux, c’est une conversation avec soi-même.

A travers le temps et en lien avec son époque,  le yoga a évolué et continue à se développer en permanence. Aujourd’hui le yoga a une tendance à devenir de plus en plus athlétique, orienté sur la réalisation de quelque chose mais cela n’a jamais été le but premier du yoga. Même au stade initial du Hatha yoga (époque où l’utilisation du corps a été inclus dans la pratique yogique), l’accent n’était pas focalisé sur l’asana (posture), on utilisait le mouvement de l’énergie dans le corps par des Kriya, incluant la respiration et des techniques de pranayama, la méditation, de la visualisation et des approches sensorielles ou somatiques.

L’Embodied yoga est une expérience somatique, une connexion sur ce qu’on ressent de l’intérieur, l’accent est sur l’expérience vécue avec son corps et non sur la forme à accomplir “que l’asana soit à votre service et pas que vous soyez au service de l’asana”. Une pratique qui nous reconnect à nos propres sensations, nous apprend à ressentir et laisse la forme apparaître.

Chaque personne à une histoire, une forme, une taille, une structure osseuse différente. A la place d’imposer un alignement unique, l’Embodied Yoga encourage l’élève à se positionner/s’aligner par sa propre investigation. Cette méthode ne cherche pas à se débarrasser complètement de l’alignement mais cultive un “alignement sensoriel”, une conscience de la structure individuelle et personnelle afin que la personne trouve son propre soutien corporel. Cette approche nous invite à quitter l’idée d’un placement “juste ou faux” défini par d’autres, pour se concentrer plus sur ce que nous somme en train de vivre avec nous-même et nous libérer du jugement. 

Nous avons appris l’anatomie sur des corps morts et l’alignement traditionnel est basé sur cet enseignement. L’alignement sensoriel est basé sur des mouvements organiques et vivants, inspiré par des mouvements de la vie de tous les jours.

La recherche d’une forme (posture) à satisfaire peut stresser notre structure physique, la rendre rigide et restreindre notre respiration qui est la principale communicante avec le système nerveux. Une respiration spacieuse et non restreinte augmente l’activité du système nerveux parasympathique (rest) et diminue en parallèle celle du système nerveux sympathique (fight or flight) qui se traduit par un ralentissement du rythme cardiaque, une diminution de la pression artérielle et l’entretien d’un esprit calme et un corps détendu. 

Un autre élément physiologique à prendre en considération dans une pratique Embodied Yoga sont les fascias. Notre corps est complètement recouvert et relié par ce tissu conjonctif qui est également en relation directe avec notre system nerveux. Par la fluidité et les mouvements non linéaires qu’encourage la pratique Embodied Yoga, les fascias sont stimulés et permettront d’entretenir une bonne connexion sensorielle entre le corps et l’esprit.

Contrairement à ce qu’on pourrait penser cette liberté peut-être exigeante et déstabilisante émotionnellement, le travail sera d’accueillir tout ce qui est derrière cette liberté qui nous relie avec notre propre Soi, incluant nos peurs de nous voir tel que nous sommes, croire en soi et à ce qu’on ressens… Pour certaine personne L’Embodied yoga sera une incroyable opportunité de faire connaissance avec soi-même et de se ressourcer, pour d’autres cette approche plus libre qui nous sort de notre zone de confort pourra stimuler un manque de sécurité déjà existant, revenir à une pratique plus traditionnelle sera peut-être plus adéquate.

“Je suis responsable de ce que je ressens” 

Le Yoga Aérien

Le yoga aérien une pratique aussi stimulante que paisible qui a su trouver sa place dans le monde moderne à l’aide d’un hamac. C’est une méthode encore assez nouvelle mais ho ! combien passionnante ! 
Ce qui n’est pas nouveau ce sont ses racines. Tout au long des siècles les yogis ont expérimenté, emprunté différents chemins pour aller à la rencontre d’eux mêmes. La suspension est un moyen.
Le yoga aérien est le résultat d’une évolution, d’adaptation héritée de la curiosité de nos ancêtres maîtres Yogi ouverts à l’exploration. B.K.S. Iyengar fait partie des maîtres qui a introduit l’utilisation d’accessoires tel que la chaise, blocs, sangle, corde afin d’apporter de nouveau support à l’accompagnement du corps et pour enrichir l’enseignement.
La position emblématique de la discipline indienne, l’inversion “posture sur la tête” est en partie responsable de la naissance du yoga aérien. Iyengar utilisait depuis longtemps une corde pour les inversions, au début avec des utilisations simples, pour étirer la colonne.
Voici quelques sources d’où le Yoga Aérien tire ses racines :
Le Yoga Kurunta, dans ce yoga issu de l’Iyengar on utilise des sangles solidement fixées au mur à différentes hauteurs, afin de réaliser différents types de postures en étant retenu par les cordes soit au niveau des hanches, des mains ou des épaules.
Le Kundalini Raju par Nithyananda utilise une corde accrochée au plafond sur lequel l’élève grimpe, s’enroule, se suspend, s’installe. Cette pratique n’est pas seulement un moyen d’expérimenter la puissance dans le corps, mais aussi l’éveil de la Kundalini.
Les Arts Aériens : La discipline du tissu aérien consiste à faire des acrobaties aériennes à l’aide de deux longues et large bandes de tissu souple accrochées au plafond. Le tissu est un agrès aérien très physique dans lequel les circassiens enchaînent des figures à plusieurs mètres du sol. Il fait partie des techniques de cirque les plus récentes.
L’esprit créatif et ludique des arts aériens, le yoga aérien s’en inspire par des postures et mouvements évolutifs, créatif et pourquoi pas poétique. Le contact du tissu, sa douceur et sa fluidité aident à déconnecter pour se connecter à d’autres univers. Le tissu utilisé est le même matériel que celui du tissu aérien sauf qu’il s’accroche sur 2 points (la plupart du temps) pour se transformer en hamac.

Décoller pour mieux s’ancrer

Le tissu amène le pratiquant dans un nouvel élément celui de l’air qui le sort de ses repères et de sa zone de confort. Dès que les pieds quittent le sol le rapport à la gravité change pour développer une conscience différente de tout son corps dans l’espace mais également dans ses sensations. Cette perte de contact avec le sol est une bonne occasion d’aller chercher de nouvelles sources d’ancrage et d’équilibre à l’intérieur de soi.
Des recherches soulignent combien il est important de pratiquer les techniques d’équilibre dès le plus jeune âge et de les maintenir tout au long de la vie. Ces recherches suggèrent également de participer à des activités qui nous font sortir de l’orientation habituelle dans l’espace et qui nous font déplacer dans l’espace d’une manière différente (se balancer, être à l’envers, reculer…). Toutes ces informations indiquent que la pratique du yoga aérien est incroyablement bonne pour ralentir la perte progressive d’équilibre qui accompagne le vieillissement et est également très bonne pour maintenir la santé mentale grâce à une activité inhabituelle et désorientante qui sont des entraîneurs du cerveau.

Entre ciel et terre

Être dans l’air, se balancer est stimulant, amusant, bénéfique mais il est également important dans une pratique de yoga aérien de s’ancrer à la terre physiquement et énergétiquement. La majeure partie des séquences restent en contact avec le sol en négociation entre le ciel et la terre. Par l’instabilité du hamac cette activité est très complète car elle sollicite et réveille des muscles habituellement peu utilisés “universal core”.
Cette pratique améliore également le retour veineux, draine les toxines et libère des blocages émotionnels et a des vertus antistress.
En utilisant notre propre poids déposé dans le hamac s’assouplir se fait en douceur, sans mettre à mal ses articulations. Très bonne technique pour retrouver de l’espace entre les vertèbres, soulager le bas du dos et lâcher prise.
Avec son poids supporté par le tissu, réaliser certaines postures avec le hamac devient plus accessible et progressif que si elles étaient effectuées au sol. Pour les yogis confirmés, c’est également une façon nouvelle d’aborder leur discipline.
Pas toutes les classes de yoga aérien introduisent l’aspect spirituel où les traditionnelles techniques de yoga mais à mon sens il est important d’avoir une compréhension de ce qu’est le yoga pour appeler sa classe “yoga” aérien.

“Le mouvement aérien ne peut se faire qu’avec un profond ancrage”.